Mrs. Clément Jean-Baptiste  t(Nemours' Mother)ext.
       Omar and Didier
     (Nemours' grandsons ) .
Marie Félicité C. Jean-   Baptiste  (Nemours' wife) 
Marie Denise Jrean-Baptiste
(Nemours' late daughter).
             Yvrose
                Yvrose 
               Yvrose
  Nemours' son - Divine
            Divine
Le Ceateur du rrythme Compas Direct  -  Kompa/Konpa Direk .
Sur une page de Google il y a un lien frauduleux.  Nous ne sommes pas associes a un organisme de bienfaisance, et le groupe de Nemours Jean-Baptiste, Jr. de NEMOURS POULARD. 
Le FBI  enquete sur la question.
Click here to add text.
Click here to add text.
            
DES PERSONNES ONT ACCEDE NOTRE SITE ILLEGALEMENT.  NOTRE SITE SERA OPERATIONEL TRES PROCHAINEMENT.  MERCI DE VOTRE COMPREHENSION.




 L'HISTOIRE DE NINA 

Originaire d’Arcahaie, j’ai grandi à Port-au-Prince. Dans ma jeunesse, il m’arrivait d’organiser des bals dans ma province natale de concert avec des amis. À l’occasion des fêtes de Pâques 1944, un de mes cousins m’a référé un trio dirigé par Nemours Jean-Baptiste. Je l’ai rencontré en Février et nous nous sommes mis d’accord pour deux bals : samedi saint et dimanche Pâques; c’était un mois d’Avril. Dans la soirée du dimanche, Nemours m’a déclaré qu’il avait pu observer et apprécier mes qualités d’hôtesse durant tout le week-end et m’a demandé d’être sa femme. Nous nous sommes mariés environ deux ans et demi plus tard, le 28 Septembre 1946. 

Un fait certain, Nemours était aimé du public. Mais, de son temps, les revenus d’un artiste haïtien n’étaient pas extraordinaires.  À la fin des années 60, j’ai émigré aux États Unis avec deux enfants, Yvrose et Yves Nemours Jr. pour pouvoir leur offrir un meilleur avenir. Mon époux a préféré vivre dans son pays. Même la possibilité d’accéder de meilleurs soins médicaux à la fin de sa vie ne lui pas fait changer d’avis. 

La carrière de Nemours a connu des hauts et des bas. Cependant, je n’avais jamais douté des potentiels de mon époux. Au cours de ses jours les plus sombres, j’avais toujours cru en son étoile et m’efforçais de lui faire croire en cette étoile. Et j’avais raison. Sa carrière a été un immense succès.


            L'HISTOIRE  D’YVROSE 

J’avais seize ans lorsque j’ai émigré aux États-Unis avec ma mère et mon petit frère Yves.   Mes meilleurs souvenirs de mon père sont donc des souvenirs d’enfance.   En dépit de mon jeune âge, il se confiait souvent à moi. Il me parlait de ses rêves d’artiste et comment les concrétiser.   Il ne doutait pas que la musique fasse partie intégrante de son être mais, il savait que son succès dépendrait de sa persistance et de son amour pour le travail et non de la chance ou du miracle.   Il a persisté, il a travaillé durement, et il a réussi tout en suivant sa règle d’or : garder sa musique simple.   En référence à cette règle, il disait souvent : « savoir, écrire, lire et parler une langue ne veut pas dire qu’on soit intelligent, mais ce qui compte c’est la façon de penser dans cette langue ».

 Les rêves de mon père dépassaient les limites territoriales et même continentales. Il était attiré par les pyramides de l’Égypte.  Il sentait une étroite connexion entre sa musique et les pyramides. Il s’imaginait assis à l’intérieur de ces monuments pour donner libre cours à son inspiration.  imbuktu, ville de Mali, autrefois un grand centre d’études réputé pour ses grands manuscrits, était également l’une de ses destinations de rêve.

Malheureusement, ces deux rêves fous ne se sont jamais concrétisés. En 1989,  j’ai visité les pyramides d’Égypte en compagnie de mon fils, Jerry.   C’était une façon à moi d’honorer la mémoire de mon père, d’essayer de palper cette connexion invisible ressentie par l’artiste. 

                                  Yvrose


                 L'HISTOIRE DE DIVINE 

Nemours Jean-Baptiste était un homme de très ingénieux.   En créant le compas, il a légué à ses compatriotes, son pays, et le marché musical haïtien en général un patrimoine artistique inestimable et incontournable. Se référer à la musique haïtienne implique automatiquement le compas, sauf avis contraire.   Le compas représente notre identité musicale.   Si, du vivant de Nemours, les haïtiens hésitaient à apprécier l’ampleur de son initiative, aujourd’hui, cinquante ans après l’avènement du compas, il n’y a plus de doute quant aux mérites de cet homme.   Au même titre que les monuments historiques haïtiens, Nemours Jean-Baptiste est un monument; au même titre que les héros de l’Indépendance, il est un héros.   Le "Compas" est le fruit de son combat contre les rythmes latins qui ont colonisé le marché musical haïtien.

Nemours Jean-Baptiste était mon grand père.    Je suis fier d’être son petit fils.

                                     Divine




57eme Annee de la Creation du
     Rythme Compas Direct
                             Site Officiel 
                  Approuve par la Famille